En 2016, pro enfance et kibesuisse ont initié une collaboration sur le thème des transitions entre les différentes modalités d’accueil et d’éducation auxquelles les enfants sont confrontés dans leur quotidien et au fil de leur parcours biographique. Ces transitions sont de nature variable: il peut s’agir des changements entre les différents types d’accueil qu’ils fréquentent durant la semaine ou entre ceux-ci et le milieu scolaire, mais aussi des changements vécus lorsqu’ils accèdent à une autre classe d’âge ou à un autre niveau scolaire. Des discontinuités sont également manifestes entre les diverses autorités en charge du domaine de l'enfance, qui relève à la fois de la formation et de l'action sociale. Il s'ensuit un certain nombre d'obstacles pour les enfants, les familles et les professionnels, que toutes sortes de bonnes pratiques mises s'emploirent à palier au niveau du terrain.

Le projet mené par pro enfance et kibesuisse avec le soutien de l'OFAS met en évidence l'enjeu éducatif des transitions réussies

 

En décernant un Prix pour l'encouragement précoce dans les régions de montagne suisses, la Fondation Pestalozzi veut donner de la visibilité à des institutions qui montrent comment on peut mettre sur pied une offre répondant aux besoins dans les régions de montagne. Le concours cible les organes responsables et les institutions d'éducation de la petite enfance des régions de montagne dans le but d'encourager le développement d'une offre dans un contexte structurel spécifique.

Les aides financières à l’accueil extra-familial pour enfants versées par la Confédération répondent toujours à un besoin important : au cours du dernier exercice (de février 2016 à janvier 2017), 323 nouvelles demandes ont été enregistrées.

Découvrir le monde est une exposition interactive portant sur la qualité de l'encouragement précoce, l’accueil et l’éducation de la petite enfance. A l'occasion de son vernissage, le 24 mars 2017 au musée Castelgrande de Bellinzona, une délégation de la région genevoise et de pro enfance sera présente.

L'Association jurasienne des éducateurs de l'enfance (AJEDE) a récolté les signatures de la quasi totalité de ses membres pour une pétition lancée par ses soins. Cette dernière vise une reconnaissance du métier et remet en cause les disparités au sein des structures d'accueil.