A la demande de SavoirSocial, le Bureau Bass a analysé le besoin de qualification des personnes spécialisées et accompagnantes qui travaillent dans l'encouragement précoce (2018). La faîtière du monde du travail social en tire des mesures concrêtes (2019).

L'étude du Bureau Bass met en évidence l’existence de lacunes de compétences dans le champ professionnel de l’encouragement précoce en ce qui concerne l’orientation pédagogique, le développement de la langue, la collaboration avec les parents, en ce qui concerne les compétences personnelles et professionnelles ainsi qu’en ce qui concerne le rapport à la diversité et l’intégration. Elle présente en outre six approches, pour différents acteurs qui, combinées et associées à d’autres activités, peuvent contribuer à réduire les lacunes de compétences mentionnées.

Sur la base de cette étude, SavoirSocial met en exergue trois mesures concrêtes disponibles dans un communiqué de presse.

Accéder à l'étude Besoin de qualification dans l’encouragement précoce et l’encouragement de la langue, BASS, 23.05.2018 (résumé en pages XXII, milieu de document).

Lire le communiqué de SavoirSocial, 10.12.2019