En 2013, la Ville de Neuchâtel a créé un service de l’accueil de l’enfance au sein de son Département de l’éducation, de la santé et des affaires sociales, qui chapeaute également le service des écoles.

L’organigramme confère ainsi une égale importance à l’école et à l’accueil de l’enfance dans la hiérarchie institutionnelle, et les place sous l’égide d’une même élue au pouvoir exécutif.

Cette direction politique unique est un atout de taille pour mettre en oeuvre des mesures facilitant les transitions entre l’école, l’accueil pré- et parascolaire. Elle encourage les synergies et accroît la cohérence des interventions.

D'autres villes comme celle de Lausanne ou de Sierre ont opté pour ce même type de gouvernance. Ce n'est toutefois pas le cas pour un bon nombre de communes.