Le coût élevé des places d'accueil des enfants dissuade trop souvent les familles. Un amendement constitutionnel permettrait d'apporter une réponse. Telle est la conclusion de Claudia Höchner, docteure en droit, et Bernhard Waldmann, professeur et docteur en droit de l'Institut du fédéralisme de l'Université de Fribourg.

La Fondation pour le développement de l’accueil préscolaire du canton de Genève (FDAP) publie son rapport pour l'année 2020. Il relate le premier exercice du Conseil de fondation et ses principes de fonctionnement.

Une enquête de la Fédération des crèches et garderies fribourgeoises montre les disparités en matière d'accès à l'accueil extrafamilial (30.06.2021). Plus de 500 places d'accueil extrafamilial ont été créées dans le canton au cours des cinq dernières années. Dans la Broye, par exemple, leur nombre est passé de 38 en 2015, à 79 l'an dernier, alors que dans la Glâne, sur la même période, seules sept places ont été créées. Rien qu'en Sarine, 200 places supplémentaires ont été créées.

Alors même qu’il est attesté que l’accueil dans une structure préscolaire est favorable au développement des enfants, plusieurs recherches ont démontré l’existence d’importants obstacles dans l’accès à ces structures. Ceux-ci sont de nature socioéconomique et, dans une moindre mesure, liés au statut migratoire. Les auteurs de la note d’information publiée par la Commission fédérale pour les questions familiales (COFF) préconisent une augmentation de l’offre de places d’accueil et une réduction substantielle des coûts à charge des parents (juillet 2021).

La prochaine formation certifiante à la coordination de l'accueil familial de jour se déroulera de novembre 2021 à juin 2022. Proposée par la Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL), elle s’adresse à toute personne travaillant comme coordinateur ou coordinatrice de réseau ou de structure d’accueil familial de jour. Inscription jusqu'au 15 octobre 2021, par ordre d'arrivée.

La crise sanitaire a exacerbé les problèmes structurels générés par une gouvernance de la petite enfance à bout de souffle. L’évolution des modèles organisationnels reflète les évolutions sociétales : des modèles de gouvernance inadaptés altèrent la prestation, produisent de l’absentéisme et péjorent globalement l’efficacité et l’efficience du système.

L’Office de l’accueil de jour des enfants de l'Etat de Vaud (OAJE), en concertation avec la Fondation vaudoise pour l’accueil de jour des enfants (FAJE), a conduit des travaux pour revaloriser ce type d'accueil. Sur la base d'une analyse de la situation, 3 millions de francs supplémentaires par an seront investis. Les premières mesures arrêtées constituent une première étape visant à apporter une amélioration substantielle des conditions d’encadrement et de travail des accueillant·es en milieu familial

Les écoles et les structures d’accueil de l'enfance sont toujours sous les feux des projecteurs lorsqu’il s’agit de Covid-19. On ne sait pas exactement à quel point le risque d’infection est élevé dans la salle de classe et dans les lieux d'accueil, ni à quels risques sont exposées les personnes qui s’occupent des enfants et des jeunes pendant ou après les cours ou les activités communes.

"Sécurité sociale", la revue journalistique de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS), interroge la politique de la petite enfance en corrélation avec l'engagement de la Confédération (CHSS no 2/2021). Des acteurs de tous les échelons de la politique suisse et de la société civile présentent leur vision.